Mot-clé - Tips

Fil des billets

vendredi 28 octobre 2011

Conflits entre paquets dans Arch Linux

Arch Linux logo

Des conflits peuvent intervenir entre des paquets, au sein même, d'un dépôt officiel sous Arch Linux ppc.

Il faut savoir que Arch Linux (i686 et x86_64) est une distribution dite en rolling release, c'est à dire, mise à jour continuellement sans freeze pour la sortie d'une version stable.

Du côté de la version PowerPC, la fréquence des mises à jour, est nettement moins rapide [1]. Donc on pourrait s'attendre à une « cohérence » entre les différents paquets pré-compilés, et bien ce n'est pas forcément le cas, la preuve avec udisks.

Notes

[1] On peut très bien compiler ses propres paquets.

Lire la suite...

mercredi 26 octobre 2011

Configuration de « Music Player Daemon » sous FreeBSD

Ayant vu passer l'annonce d'une mise à jour du client Xfce pour mpd, (Xfmpc), je me suis empressé de le mettre à jour. Or je n'ai jamais utilisé ce démon.

Cette page est donc plus un pense-bête qu'autre chose.

Tout d'abord, on va installer les dépendances nécessaires à Xfmpc :

  • GTK+2
  • Glib2
  • libxfce4ui (sous FreeBSD, ce composant s'appelle libxfce4menu, on le trouve dans l'arborescence à x11/libxfce4menu)
  • libxfce4util
  • libmpd

On peut activer le mode maintainer, il faut pour cela lang/vala.

Sur mon système la dernière bibliothèque (libmpd) est absente, donc je l'installe de cette manière :

root@bornem:/usr/ports/audio/libmpd # make install clean

Cependant il manque le « démon », que l'on devrait trouver dans /usr/local/etc/rc.d/. Il faut pour cela installer audio/musicpd.

root@bornem:/usr/ports/audio/libmpd # cd ../musicpd
root@bornem:/usr/ports/audio/musicpd # make config
root@bornem:/usr/ports/audio/musicpd # make install clean

La commande make config permet d'activer (ou désactiver) certaines options durant la compilation.

Je ne souhaite pas que ce service soit lancé automatiquement au démarrage, donc je ne rajoute rien dans le fichier /etc/rc.conf. Cependant, pour utiliser Xfmpc, il faut le démarrer, nous allons donc copier le fichier de configuration générale (situé dans /usr/local/etc/musicpd.conf) dans le $HOME d'un utilisateur de la machine.

olivier@bornem:~ $ cp /usr/local/etc/musicpd.conf ~/.mpd.conf
olivier@bornem:~ $ ln -sf .mpd.conf .mpdconf

On peut maintenant éditer le fichier de configuration (.mpd.conf). Voici mes modifications :

music_directory   "~/Musique"
playlist_directory    "~/.mpd/playlists"
db_file     "~/.mpd/mpd.db"
log_file      "~/.mpd/mpd.log"
state_file      "~/.mpd/state"
sticker_file      "~/.mpd/sticker.sql"

user        "olivier"

port        "6600"

#
# An example of an OSS output:
# 
audio_output {
  type    "oss"
  name    "ATI IXP 400"
  device    "/dev/dsp"  # optional
##  format    "44100:16:2"  # optional
##  mixer_type      "hardware"  # optional
  mixer_device  "/dev/mixer"  # optional
##  mixer_control "PCM"   # optional
}

La dernière partie correspond à ma carte son, sur cet ordinateur.

On peut maintenant le lancer :

olivier@bornem:~ $ musicpd &

Lorsque l'on lance Xfmpc, il faut sélectionner dans la liste déroulante Base de données (cela correspond aux morceaux situés dans music_directory). Puis cliquer sur l'en deux pour l'ajouter à la liste de lecture.

La lecture se fait en sélectionnant Liste de lecture.

Xfmpc en action

samedi 21 août 2010

Astuces concernant KDE4 sous FreeBSD

Certains le savent peut-être, je suis un inconditionnel du gestionnaire de bureaux Xfce, mais il m'arrive, parfois de voir ailleurs ...

Dans cet article, je vais donc m'intéresser à KDE, et donner quelques astuces pour l'utiliser sous FreeBSD.

Lire la suite...

Dimanche 4 juillet 2010

Serveur dédié sous FreeBSD, part. II

Dans un précédent billet, on a vu les principales démarche pour avoir un serveur dédié « aux petits oignons ».

On va s'intéresser, à comment mettre à jour son système (hors ports), lors de la publication d'avis de sécurité, grâce à un outil développé par Colin Percival.

Lire la suite...

Serveur dédié sous FreeBSD, part. I

Depuis environs deux ans, j'expérimente, l'hébergement Web, par la location d'un serveur dédié.

J'ai décidé de changer d'hébergeur, auparavant, j'étais chez BSD Virtual Machines, le service est convenable. On passe commande, le serveur est immédiatement à notre disposition. Cependant on dispose d'aucun « service » en cas d'erreur. C'est pourquoi je me suis tourné vers Digicube.

Le seul problème avec un serveur dédié, c'est qu'il faut bien souvent « repasser » dernière l'installateur automatique. De plus, comme l'on n'a pas accès, physiquement à la machine, la moindre erreur se traduit souvent par une réinstallation.

Celui que j'ai acquit ne déroge pas à la règle.

Lire la suite...

vendredi 19 mars 2010

Ne pas oublier les fondamentaux !!!

Pour le prochain billet, j'étais à la recherche d'un outil permettant de convertir des PDF en image (si possible en PNG). J'étais donc à la recherche d'un « pdf2png », et au détour d'un lien je tombe sur le logiciel ImageMagick. Cela tombe bien, sur chacune de mes machines, je le rajoute quand, il n'est pas présent.

Il s'agit d'un logiciel (s'utilisant en ligne de commande) extrêmement puissant dans la manipulation d'images. Il est tellemenent efficace, qu'on l'utilise généralement à seulement 2% de ces capacités.

Donc pour convertir un PDF en une image PNG, par exemple, il faut utiliser la commande convert.

convert Install_party_2010_VillesSA.pdf install-party.png

Le seul inconvénient, c'est que l'image obtenue fait la même taille (en pixels) que le PDF, or j'aimerais plutôt avoir une vignette. Il faut rajouter l'option -resize à notre précédente commande.

convert Install_party_2010_VillesSA.pdf -quality 90 -resize 55% install-party.png

Remarque : Plus la valeur du pourcentage est petit, plus l'image sera petite.

page 2 de 2 -